Mardi 13 Août 2019

lu 23 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Te voir sur ce lit ...
Froide et dur comme la pierre
Je me rapproches de toi
Alors que tu ne bouges pas
J'imagine un monde sans toi ...
Plus je me rapproche de ce monde
Plus mon visage s'assombrit ...
Des larmes coulent sur mes joues ...
Des sanglots retentissent ...
Dans cette pièce vide et lugubre ...
Je suis là , debout près de toi ...
Je te regardes ...
Mais tu ne bouges pas ...
Plus jamais tu ne bougeras ...
Tu étais tout pour moi ...
Et tu resteras ...
Celle qui m'a tant donné

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • mon courrier
  • Maryline_du_59
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !